IMG_7984Une promenade sous la pluie m'a fait découvrir cette belle enseigne. Une communauté religieuse s'est installée sur les collines de Cenon, pour élaborer un élixir aux plantes. Dans une abbaye au XIIIe siècle, mais bon. Depuis, pour satisfaire la demande, ils ont déménagé, ils occupaient cette usine, et ils faisaient une liqueur, jusqu'à 1986. Bébé et moi, on ne s'intéresse pas trop aux alcools, mais soudain une question se pose:
Et pourquoi ils ne faisaient pas de gâteaux? Dès fois j'ai envie de gâteaux fabriqués dans la tranquillité d'un beau monastère, comme dans les pays du sud, genre pastel de nata, ou pets de nonnes. Eh, ce n'est pas à Cenon que je vais trouver ça, donc, rien à faire, les petites mains à faire les gâteaux seront les miennes. Peut-être..

 

Pour 12 pastéis

 

Utilisez de la pâte feuilletée surgelée ou préparez une pâte feuilletée selon une recette courante.

Pour la crème:

 

20 g de farine
1/2 dl d'eau
6 jaunes d'oeufs
1 zeste de citron
500 g de sucre
1/2 l de lait
1 blanc d'oeuf (petit)

 

Faites un sirop avec le sucre et l'eau et stoppez la cuisson quand le pèse-sirop indique 32°. Laisser reposer.

Diluez soigneusement la farine dans le lait en évitant la formation de grumeaux, ajoutez le zeste de citron et chauffez en tournant pour amener à ébullition.

Arrêtez la cuisson, laissez tiédir et incorporez le sirop préparé en tournant régulièrement au fouet.
Retirez le zeste de citron et ajoutez le blanc et les jaunes d'oeufs préalablement battus ensemble. Cette opération ne peut être faite si le mélange est trop chaud, car les jaunes durciraient et la préparation serait inutilisable.

Graissez les moules et garnissez avec la pâte feuilletée en procédant comme suit:

faites des longs boudins de + ou - 1 cm de diamètre et garnissez en serpentin, commençant par le centre du fond du moule et remontant le long des parois.  Lissez avec les doigts mouillés.
Remplissez les moules de crème en prenant garde qu'elle ne déborde (arrêtez-vous à 5 mm du bord supérieur). Enfournez à très haute température (officiellement 430 à 450°...)
Les pastéis seront cuits quand la pâte est croquante et que la crème jaune est légèrement brûlée en surface.

Laissez tiédir et démouler.
Servez chaud ou froid, saupoudrés éventuellement de cannelle.


P.S. UN PETIT TOUR SUR BOUTIQUES-THÉOPHILE M'APPREND QUE DANS LES MONASTÈRES, MAINTENANT, ON FAIT DES COOKIES! MAIS OÙ EST-CE QUE IL VA, CE MONDE?